01.09.2010 Publication du Trésor de Mercure (Daguerréotypes de Girault de Prangey)

Trésor de Mercure couv

Esprit fort et indépendant né après la Terreur, Joseph-Philibert Girault de Prangey (1804-1892) est le dernier descendant des seigneurs de Vitry dont le fief de Vitry-lès-Nogent (Haute-Marne) a été entièrement détruit au début du XVIIe siècle. Il nait à Langres, l’antique Andemantunum, ville gallo-romaine dont le nombre des habitants n’a pas bougé depuis vingt siècles, 8.000 personnes à chaque époque dont le célèbre Denis Diderot au XVIIIe siècle. Girault y étudie les arts avec son ami le futur peintre Jules-Claude Ziegler (1804-1856), puis ensemble ils partent pour Paris parfaire leur formation dans les ateliers de Ingres et Heim. Ils créent ensemble le premier musée de Langres dans l’ église Saint-Didier, abandonnée depuis la revolution. L’esprit mordant de Joseph-Philibert irrite et irritera toute sa vie ses contemporains, il a lu le Dernier Abencérage de Chateaubriand et part pour l’Espagne étudier les vestiges arabes de l’Andalousie. Après avoir vu mourir son père, ses deux jeunes frères, sa petite soeur et enfin sa mère en 1828, il reste solitaire. De retour de Grenade en 1835, il consacre son héritage à la construction d’un palais mauresque dans le lieu le plus froid et le plus austère de France, une anfractuosité du plateau de Langres, à l’abri de l’incompréhension de ses contemporains hostiles mais avec une vue dégagée sur les Alpes, les Vosges et le Jura. Bien avant le gout pour l’orientalisme en architecture et le modernisme visionnaire de Jules Verne,
il invente un palais ajouré d’arabesques, les Tuaires de Courcelles sont inspirés d’un Yali.

Un astucieux système de réseau de fontaines chantantes et de tuyaux de vapeur sous pression animent et chauffent des serres peuplées de fruits exotiques, d’ananas et de palmiers, d’oiseaux de paradis et de perroquets moqueurs.

Continuer la lecture de « 01.09.2010 Publication du Trésor de Mercure (Daguerréotypes de Girault de Prangey) »