30.05.0001 Vente Cinéma ! du jeudi 30 mai 2013 Accès au catalogue

 

Après la vente Alexander Trauner en octobre 2012, plantureux a été chargé de concevoir le catalogue de la vente Cinéma du jeudi 30 mai 2013, Isabelle Champion analysant et présentant les lots.

Des photographies de repérage et de plateau, quelques photographies d’exploitation de films bien rares du cinéma expressionniste allemand, quelques bobines exceptionnelles. Il reste encore quelques mystères que l’érudition et la sagacité d’Isabelle Champion et de ses amis cinéphiles passionnés n’ont pu percer. Spécialement conçu pour les tablettes, le catalogue prévu comme une cascade serpentine anopistographique n’existe qu’en version numérique.

Catalogue Cinéma 30 mai 2013

Un grand nombre de tirages d’époque rares, collectionnés par deux professionnels parisiens depuis les années 30, sont reproduits et décrits. La partie consacrée à l’Expressionnisme allemand est remarquable grâce notamment à des photographies du Cabinet du Dr. Caligari (lot 56), du Golem (lots 60 et 61), du Cabinet des Figures de Cire (lots 62 à 71) du Dernier des hommes (lots n° 96 à 98) ou d’Asphalt (lots 94 et 95).

On y trouve ainsi les débuts de la firme Pathé (lots 1 à 13), le J’accuse et le Napoléon d’Abel Gance (lot 17 à 20) mais aussi Jacques Tati (lot 181 à 184) et la Nouvelle Vague (lot 185 à 198), nn étonnant ensemble de collages et de scrapbooks du club cinéphilique russe de Leningrad Sysiphe, datant de 1925.

L’âge d’or d’Hollywood est représenté avec une photographie dédicacée par le couple mythique d’Autant en emporte le vent (lot 145) et des portraits de stars américaines et européennes comme Greta Garbo, Louise Brooks, Anna May Wong ou Katharine Hepburn. L’Italie n’est pas oubliée avec Federico Fellini, Anita et Marcello dans La Dolce Vita (lots 213 à 216), ou encore De Sica, Antonioni, Monica Vitti, Sophia Loren et Anna Magnani.

Film de Brian Moser

Et une bobine très étonnante du reportage peu connu de Brian Moser sur la mort du Che Guevara et de longues séquences sur le procès de Régis Debray (emprisonné à Camiri, Bolivie de 1967 à 1971). Nous avons eu l’honneur de projeter le film le 17 mai 2013 en présence de Monsieur Debray qui n’avait jamais eu l’occasion de voir ces images.

 

Un extrait numérisé du film de Brian Moser est disponible sur http://www.youtube.com/watch?v=Tn9XRQwnHsM

Commissaire-priseur Me Alexandre Giquello. Binoche et Giquello, 5 rue La Boétie.

Lyes Hammadouche et Romain Renault ont conçu un petit teaser de l’évènement : https://www.plantureux.fr/2013/05/19/19-05-0001-le-teaser-de-la-vente-cinema/

Par Lyes Hammadouche et Romain Renault. Musique : Hicham Chahidi. Source : http://www.musicscreen.be/

10.12.2009 – Cinéma, Instruments de la Passion Catalogue de la vente du 10 décembre 2009 à Drouot Richelieu

catalogue_vente_Cinema_10.12.2009

Commissaire-priseur : Me Alexandre Giquello. Catalogue de la vente au enchères du 10 décembre 2010 conçu par l’équipe de Photocéros.

“Alors que l’exposition Film und Foto de 1929 intégrait le thème du cinéma dans les objets exposés, que le MOMA nouvellement créé lui consacrait une part essentielle de son activité, que la librairie Corti en 1932 publiait une bibliographie de l’art cinématographique, les désastres de la crise économique et de la guerre ont interrompu le processus de recension et de constitution de collections patrimoniales.
Avec le nouveau siècle qui commence et renvoie les spoutniks au rayon des moulins à café, la préoccupation revient de choisir et décrire quelques objets rescapés de la grande aventure du cinéma depuis ses précurseurs préoccupés de magie lumineuse et de chronophotographie.
Les 309 lots présentés ici ont en commun de dater de l’époque de leur premier usage et de témoigner par leur capacité d’évocation, de la passion et du labeur qui accompagna la création des premiers chefs-d’œuvres animés. L’image fixe se révèle être le meilleur témoin de l’image animée.
Ce travail a été rendu possible grâce aux ressources désormais disponibles sur internet comme la base de données en ligne de la Cinémathèque française. Néanmoins, il existe encore des films et des situations pour lesquels les auteurs et les photographes de plateau n’ont pas encore été identifiés ; nous avons utilisé des crochets lorsqu’un doute persistait quant à l’identité de l’auteur. Un complément et une liste d’errata seront publiés sur le site consacré au thème des incunables du cinéma.

Les épreuves sont présentées dans des pochettes de protection en mylar 75 microns ou sous passe-partout en carton non acide et plexiglass anti-UV.”

Cinema instrumnets 1

Marey

Cinema instrumnets 3

Mélies

Cinema instrumnets 2

Une valise mystérieuse

Le catalogue en papier est devenu très vite bien rare mais le pdf complet peut être téléchargé en cliquant sur ce lien : catalogue vente Cinema 10.12.2009

Les estimations sont ici : Estimations Vente Cinema 10 decembre

Les résultats sont ici : RESULTATS de la vente Cinema 10.12.2009

Deux autres ventes concernant le patrimoine physique du cinéma ont été organisées avec Me Alexandre Giquello :
Alexandre Trauner le 24.10.2012
Cinéma ! le 30.05.2013

13.02.1997 Point d’inflexion de l’histoire du cinéma en France : Sortie du film “Le Jour et la nuit”

Le jour et la nuit

Bande-annonce sur le site d l’INA

 

Cas exemplaire illustrant les limites d’un système culturel où les budgets publics sont gérés par les intérêts privés. Le film de Bernard-Henri Lévy a connu un échec commercial et critique retentissant. L’œuvre avait pourtant bénéficié de 3,5 millions de francs de la Commission des avances sur recettes, organisme dont Bernard-Henri Lévy était alors le président.

L’article de wikipedia précise une conséquence indirecte : Emir Kusturica a déclaré au micro de France 2 avoir repris sa carrière après la projection du film : « J’ai changé d’avis en voyant les dommages que Bernard-Henri Lévy pouvait causer au monde du cinéma. Je me suis dit, tu dois y retourner, tu ne peux pas laisser faire ça”.