15.06.2008 Sur L’album de Lazare Kaganovitch, secrétaire de Staline

01.05.2008 couv Lazare Kaganivitch

Portraits intimes et éléments biographiques de K. présentés par C. :

“Comme tous les membres du clan dirigeant stalinien, Lazare Kaganovitch était un bourreau de travail. Et selon Joseph Vissarionovitch Djougachvili, alias Staline (l’homme d’acier), alias Vojd (le Chef), alias Sosso (avec sa mère) : «Il ne faut pas bâiller ni dormir quand on est au pouvoir».

Dans son admirable biographie : Stalin, The Court of The Red Tsar, Simon Sebag Montefiore décrit comment Staline et ses potentats, à peine une vingtaine d’hommes pour toute la période 1929-1953, pouvaient rester 14 heures par jour à leur bureau et prolonger d’interminables réunions en autant de nuits blanches. Toujours à la disposition du Chef pour n’importe quel problème (un soir resté célèbre de 1951, il leur ordonna de s’occuper d’une cargaison de bananes trop vertes), ses affidés devaient également faire fonctionner les énormes machines administratives et gouvernementales dont ils avaient la charge.

Au début des années 1930 cette garde rapprochée, généralement plus jeune que Staline et forgée par la Révolution est composée d’activistes infatigables et violents, que nul obstacle ne peut détourner du but à atteindre. Ils sont souvent d’origines très modestes, par opposition à l’entourage de Lénine et de Trotsky, premier cercle d’intellectuels qui seront éliminés au fur et à mesure de l’ascension totalitaire de Staline.

Lazare Kaganovitch, né en 1893 dans un petit village d’Ukraine au sein d’une famille juive orthodoxe avec cinq frères et une soeur, est apprenti cordonnier et devient bolchévik en 1911…”

Maquette complète en pdf : 15.06.2008. Maquette Kaganovitchn

15.06.2008 Ludvik Soucek : De Prague à la Corée du Nord

01.05.2008 couv Ludvik Soucek Prague

Le catalogue est imprimé “tête-bêche”, c’est-à-dire que si on l’ouvre côté Europe, on tombe sur les 20 pages de photographies de Prague : 15.06.2008 Soucek Prague moitié

01.05.2008 couv Ludvik Soucek

Mais si on le retourne du côté asiatique, on trouve un reportage inédit sur la Corée du Nord des années 1950 présenté par Yun Kusuk :

“Trois ans et dix mois de conflit, et la guerre se termina sans victoire. On dénombra au total plus de deux millions de victimes au Nord et au Sud. Et le peuple Coréen, après cinq mille ans d’histoire commune, se divisa. Nous présentons ici des photographies du Nord, juste après la guerre. Ces scènes nord-coréennes ont été prises par un militaire venu de Prague, d’un pays qui appartenait alors également au bloc communiste.”

Maquette complète en pdf : 01.05.2008 maquette Ludvik Soucek Corée

30.11.2007 Jean-Mathieu, François, Robert et Andrée

30.11.2007 Robert et Andree

Album de deux amants présenté par J.-M. Martini, commenté par François Cheval, conservateur en chef du Musée Niépce :

“Robert l’a voulu ainsi…

Andrée est nue dans la baignoire. Robert nous l’offre par une prise de vue verticale. Le cadrage est élégant et annonce l’homme de goût. La baignoire figure le cadre et enveloppe le corps dans les proportions harmonieuses d’un modernisme classique. Andrée offre sa nudité à Robert. Elle ne sait pas encore qu’elle nous l’offrira à tous, un jour.
La photographie est ainsi faite, prévue à l’origine pour l’usage de quelques-uns, pour un nombre restreint d’utilisateurs, elle se trouve projetée dans le monde, dévoilée, à la vue de tous, sans qu’elle en ait pris garde.
Robert l’a voulu ainsi. Il a décidé, rassemblé, classé, organisé, trié, agencé et commenté l’escapade amoureuse, de Paris à Nice, qu’il a souhaitée voyage libertin avec l’insouciance qui sied aux jeunes gens des beaux quartiers. Il aime et le confesse sans ambages, d’une manière tendre et libre, mais sa bibliothèque l’encombre…”

Maquette complete en pdf : 30.11.2007 Robert et Andree

21.10.2007 Marcello Geppetti : paparazzosenzatregua

21.10.2007 couv Marcello Geppetti

“Quando, alla fine degli anni ‘50, il miracolo del boom economico avvolge l’Italia ponendo termine a quell’epoca di ristrettezze ed indigenze susseguitasi alla guerra, Roma conosce un nuovo e graduale benessere che lentamente evolve in un “dolce vivere”. Tutti vogliono imitare il sogno americano e la stessa Roma decide di trasformarsi in una “Hollywood sul Tevere” divenendo cosi’ il luogo di incontro di stelle e di stelline alla ricerca di notorietà che amano darsi apppuntamento con intellettuali ed aristocratici nullafacenti nei caffé di via Veneto, dove poter piacevolmente chiaccherare…”

Saggio di Ana Maria Malipiero (Ecole des Chartes, Parigi)

Maquette en pdf : 21.10.2007 Marcello Geppetti en gris

16.10.2007 Lenny Helicher : “Mugshots”

16.10.2007 couv MugshotsMaking a new find is exciting

While on a trip through the upper east coast of the United States. I was stopping and looking for antique paper or photos at small shops and some auctions house. Sometimes I make great finds of photos and paper. But this find was my ultimate in collecting over 45 years.

I walked into a small shop up in Bangor Maine and while looking around at show cases and book shelves in the store. I walked right into a large pile of what looked to be old mug shots. My heart started to palpitate as I started to view closer. They were the real thing, one interesting group came from Atlanta, Georgia. Some of them had a photo of the arrested (looked like a photo booth portrait) stapled on the front along with his or hers fingerprints, name etc. The back contained name and what crime committed. Some of were arrested many times. All were vintage and the age of the mug shots ranged from 1940’s thru 1960’s…

Access to pdf : 16.10.2007 Mugshots

01.05.2006 CHE GUEVARA Investigación de Franco el Gaucho

01.05.2006 couv Che Guevara

…ultimamente in una fiera ai Caraibi incontrai un malfermo signore che si vantava di aver partecipato attivamente alla rivoluzione Cubana al fianco di questo o quel personaggio. Subito titubante mi dovetti ricredere nel sentirlo parlare ancora.

Aveva partecipato al movimiento del 26 de julio aderendo fervidamente e partecipare cosi alle diaspore tra Fidel, Cenfuegos ed el Che.

Posi rapido una pregunta domandandogli foto dell`ultimo eroe dell`Era Moderna… Si mi rispose – Di getto mi precipito in su casa e da piccoli ripostigli angusti mi emoziono alla vista di fregi, foto, bandiere, benemerenze e opuscoli inediti mai passati per l`editoria – Osserva bene mi dice ; Questo materiale lo si stampavamo noi sui monti in piena clandestinità, compresi questi buoni in Pesos per racimolare pane e armi per la Rivoluzione cubana…

Suite du texte de Franco el Gaucho dans le pdf : 01.05.2006. maquette che Franco en gris

01.05.2006. collophon che Franco en gris

31.12.2004 Programmation d’une édition de petits livres

Les premiers carnets datent de 2003, voir la liste complète : Carnets.
Fin 2004, devant le bon accueil des petites publications, un programme est esquissé :

«Une chose est passée inaperçue, c’est l’injonction qui repose dans l’authenticité de la photographie. L’appareil photo deviendra toujours plus petit, toujours plus efficace à espionner et à saisir les images fugaces et cachées.
Ici doit intervenir la légende, l’information confirmée et énoncée par l’écriture, sans laquelle tout essai photographique demeure incertain et ambigü. 
L’analphabète de demain ne sera pas celui qui ignore l’écriture, mais celui qui ignore la photographie a dit Moholy-Nagy.
Mais celui qui ne saurait pas lire et décrire ses propres épreuves ne sera-t-il pas encore plus démuni ? La légende, la qualité de l’information ne deviendra-t-elle pas l’elémént le plus essentiel du tirage ? « (D’après Walter Benjamin. Kleine Gechichte der Photographie [Petite Histoire de la Photographie], 1931).

Les trois démarches principales :
collectionner une technique
collectionner un artiste
collectionner un théme, ou mieux, un sous-thème

31.12.2004 Programme carnets plantureux

Accéder au pdf : 31.12.2004 Programme prévu carnets plantureux