01.06.2019 Il y a 175 ans, la première exposition de photographie de l’histoire : Champs-Élysées, Mai-Juin 1844

L’exposition des produits de l’industrie française est  organisée à Paris de 1798 à 1849 afin « d’offrir un panorama des productions des diverses branches de l’industrie dans un but d’émulation », et qui est à l’origine de la première exposition universelle de Londres en 1851. Celle de 1844 est la dixième, mais la première a présenter une section de photographie, invention récente, dévoilée au public à la fin de l’exposition de 1839.

Pendant deux mois, en mai et juin 1844, l’exposition sur les Champs Élysées regroupe toutes les familles d’artistes et de fabricants au service des arts et des arts appliqués. Pour la première fois dans l’histoire, les photographes sont présents, cinq artistes daguerréotypistes sont récompensés avec des mentions ou des citations honorables : Sabatier-Blot, Bourquin, Claudet, Bisson, Derussy. Ainsi que trois “planneurs”, trois fabricants de plaqué d’argent : Michel, Belfield-Lefevre, Villeroi, et un ébeniste fabricant de chambres daguerriennes, M. G. SCHIERTZ, rue de la Huchette, nº 29, á Paris qui reçoit une médaille de bronze.


Continuer la lecture de « 01.06.2019 Il y a 175 ans, la première exposition de photographie de l’histoire : Champs-Élysées, Mai-Juin 1844 »

01.06.2019 Il y a 170 ans, la seconde exposition de photographie : Champs-Élysées, Juin-Juillet 1849

L’exposition générale de 1849 s’intitulait « Exposition nationale des produits de l’industrie agricole et manufacturière ». Elle est la 11e et dernière version de cette manifestation née en . Elle dure 60 jours, du 1er juin au 30 juillet 1849, Champs-Élysées, parmi les 5 494 exposants se trouve plusieurs dizaines de photographes alors appelé “héliographes” car le jury républicain tient en plus haute considération M. Niepce que M. Daguerre.

Huit héliographes sur métal (daguerréotypes) reçoivent une récompense :

Warren Thompson, Vaillat (bronze), Sabatier-Blot, Andrieux, Bisson, Thierry (mention), Plumier, Derussy (citation)

Puis viennent trois noms passés à la postérité, un artiste utilisant des négatifs sur verre à l’albumine et deux calotypistes :

Hippolyte Bayard (argent), Gustave Le Gray, Amélie Guillot-Saguez (bronze)

Enfin, deux ateliers réhaussant les épreuves sur papiers à l’aquarelle et un fabricant de camera reçoivent des médailles :

Les studios Maucomble, Mayer (bronze) et l’ébeniste Schierz (argent)

On remarque que la première femme photographe à recevoir un prix est associée et presque derrière le nom de son mari. Le compte-rendu et la liste des photographes primés sera reproduit dans les premiers numéros de La Lumière. On recommande en particulier la lecture des longues “Considérations générales” du rapporteur Léon de Laborde (1807-1869). Passionné d’archéologie et d’histoire du livre, Léon de Laborde avait commencé sa carrière comme aide de camp de Lafayette puis secrétaire de Talleyrand.

Continuer la lecture de « 01.06.2019 Il y a 170 ans, la seconde exposition de photographie : Champs-Élysées, Juin-Juillet 1849 »