Welcome to Senigallia – A Traveller’s Companion – Programme des trois jours

JOURDEFETE

IL ÉTAIT UNE FOIS LA PHOTOGRAPHIE
Les 150 premières années 1839-1989

Expositions, conférences et
Foire internationale de marchands et de collectionneurs de photographies
INAUGURATION PRESSE JEUDI 2 MAI 16.00-17.00
HORAIRES DE LA FOIRE
JEUDI 2 MAI 17.00-20.00
VENDREDI 3 MAI 10.00-19.00
SAMEDI 4 MAI 10.00-15.00
Petit Palais (Palazzetto Baviera)

Horaires et programme complets accessibles ci-dessous :
Continuer la lecture de « Welcome to Senigallia – A Traveller’s Companion – Programme des trois jours »

Taccuini Maltagliati

TACCUINI MALTAGLIATI

La storia materiale della fotografia ci offre elementari macchine del tempo, gli oggetti fotografici sono veicoli che permettono al collezionista o all’appassionato di viaggiare consapevolmente indietro nel tempo.

Gli appuntamenti della Biennale di Senigallia prevedono un ritrovo annuale agli inizi di maggio, con mostre, fiere e convegni in cui discutere il potenziale di questi oggetti materiali ereditati dai primi 150 anni della fotografia, dal 1839 al 1989.

Osservazioni, progetti e idee sono registrati nei Taccuini Maltagliati, coniugati in tre fasi, Storia Materiale (analisi del passato), Raccoglitori Ispirati (artisti nel presente), e Figli degli Uomini (il non-passato rappresentato dai progetti di studenti di scuola).

Presentazione dei primi sette taccuini, pubblicati all’occasione dell’Anteprima 2019 della Biennale di Senigallia.

Capture d’écran 2019-04-28 à 07.55.02

Capture d’écran 2019-04-28 à 07.55.09

Capture d’écran 2019-04-28 à 07.55.14

Capture d’écran 2019-04-28 à 07.55.19

Taccuini maltagliati, pdf

Continuer la lecture de « Taccuini Maltagliati »

20.04.19 L’Echelle des Temps Iconographiques

Corona

L’échelle des temps iconographiques est une suggestion de système de présentation chronologique qui pourrait être utilisé, notamment dans l’enseignement, pour mettre en évidence les influences et aider à dater les événements survenus durant l’histoire de l’art

rogopag-croce

1962
La Ricottà (Le fromage blanc) est un court métrage écrit et réalisé par Pier Paolo Pasolini en 1962 (distribué en 1963), souvent considéré comme la séquence la plus remarquable de l’ensemble réalisé par quatre auteurs dont on perçoit les initiales: Ro.Go.Pa.G, ; mais aussi comme le sommet du pouvoir de création et de critique sociale de Pasolini.

Le sujet du film se déroule pendant le tournage d’ une adaptation cinématographique de la Passion de Jésus avec un metteur en scène agissant comme Pasolini mais interprété par Orson Welles. La critique sociale la plus mordante est incarnée par le personnage de Stracci (nom commun qui signifie “chiffons”). Stracci est un homme pauvre et affamé qui travaille comme figurant, il interprète le personnage du “bon larron”.

Stracci cherche désespérément quelque chose à manger aux milieu de l’indifférence et des moqueries. Malheureusement, quand il découvre du fromage blanc, cette ricotta qui donne son nom au film, il se gave avec trop d’avidité, et la position incomfortable de son rôle — il est “crucifié” devant la caméra — devient fatale, il meurt d’indigestion.

Stracci représente les pauvres et les marginalisés,  tout ceux qui ont “faim de pain” et qui, selon Pasolini, sont négligés par une société qui se targue pourtant d’être chrétienne. Le catholicisme romain d’Italie se préoccupe plus des apparences et du statut social que d’aider les pauvres, selon l’enseignement du Christ que Pasolini admirait beaucoup. La société du spectacle est alors opposée à la société chrétienne.

Le tournage de la Passion, réalisé aux environs de Rome, représente une société corrompue qui ne s’intéresse qu’à la beauté superficielle. Le manque d’intérêt des figurants pour le film lui-même en est une illustration, ils préférent danser sur une musique de twist yé-yé, traîner pendant la pause, et tourmenter Stracci plutôt que de l’aider.

Les décors de la mise en scène élaborée par Pasolini évoquent la grande période de la Renaissance italienne, notamment les tableaux de Rosso Fiorentino et de Pontormo. (Voir ci-dessous).

Continuer la lecture de « 20.04.19 L’Echelle des Temps Iconographiques »