13.01.2019 L’INVITATION AU VOYAGE : SENIGALLIA 2-3-4 MAI 2019

Vous êtes invités à participez à la première édition du Salon de photographies anciennes de Senigallia (Fiera di Senigallia) dans la province italienne des Marches les 2-3-4 Mai prochains.

Les 150 premières années de la photographie 1839-1989 sont mises à l’honneur dans le Palazzo Baviera. Les exposants s’engagent à fournir des descriptions précises sur la datation des épreuves, anciennes, authentiques, de l’ère pré-numérique.

Le Salon se déroule sur deux jours, un programme léger d’expositions, de conférences et de concerts complètent le séjour.

Les inscriptions pour les exposants, professionnels ou collectionneurs sont ouvertes, d’une simple table à un stand de 12 mètres dans l’élégant palazzetto Baviera, Petit Palais de Senigallia.

Le samedi 4 mai, ouverture de la section contemporaine.

Le Foro Annonario accueille pour un jour la section contemporaine, interactive et créative, et toutes les formes d’art, qui sont autant filles de la photographie : film, peinture, plastigraphie, bande dessinée, installations, performances, éditions commémoratives, explicitement et respectueusement liées à l’histoire de la photographie, et à la transmission du passé.

Mercredi soir 1er mai et jeudi 2 mai, projection et concert de la version augmentée de War Work de Michael Nyman.

Renseignements et inscriptions :

Senigallia, Services Centraux : sc@biennaledisenigallia.it
Rome, Margherita Sarli : margherita.sarli@gmail.com,
Tel Aviv, Raphaël Chicheportiche : raphael.chich@gmail.com
Rio de Janeiro, Zaven Paré : zavenpare@gmail.com

Paris, Serge Plantureux : serge@plantureux.fr

01.01.2019 Il existe des objets singuliers

Il existe des objets singuliers de différentes natures.

Cette reliure daguerrienne est une création des ateliers de reliure Mame à Tours, célèbre maison d’édition complétée d’une imprimerie lithographique et d’un atelier de reliure.

L’ouvrage imprimé par Mame àTours en l’année 1850 est un in-16 de 540 pages de papier fin, illustrée de fines gravures. Un rituel, un missel ou paroissien romain en français et en latin.

Le petit volume mesure en tout 127x90x23 mm. Le daguerréotype est serti au centre du premier plat de velours noir, les charnières sont d’argent.

Le portrait sur la plaque en ovale mesure 70×57 mm et on peut envisager qu’il répresente la jeune fille qui, à l’issue de sa communion solennelle, recevra ce présent.

L’année 1850 est exactement au centre de la période de diffusion des daguerréotypes 1839-1861. Mais les plaques et les portraits de 1839 et 1861 sont si rares que l’on peut dire que l’âge du daguerréotype couvre essentiellement la période 1840-1860.

La reliure n’est pas signée mais on connait d’autres exemples de reliures pleines de velours bleu ou noir avec les mêmes charnières d’argent sorties de l’atelier de Mame.

Ce qui intrigue le plus en regardant cet objet singulier, c’est que l’on réalise que l’on ne trouve aucune mention d’autres exemples de reliures ornées d’un daguerréotype.

En vous souhaitant de belles découvertes pour 2019 !