20.04.19 L’Echelle des Temps Iconographiques

Corona

L’échelle des temps iconographiques est une suggestion de système de présentation chronologique qui pourrait être utilisé, notamment dans l’enseignement, pour mettre en évidence les influences et aider à dater les événements survenus durant l’histoire de l’art

rogopag-croce

1962
La Ricottà (Le fromage blanc) est un court métrage écrit et réalisé par Pier Paolo Pasolini en 1962 (distribué en 1963), souvent considéré comme la séquence la plus remarquable de l’ensemble réalisé par quatre auteurs dont on perçoit les initiales: Ro.Go.Pa.G, ; mais aussi comme le sommet du pouvoir de création et de critique sociale de Pasolini.

Le sujet du film se déroule pendant le tournage d’ une adaptation cinématographique de la Passion de Jésus avec un metteur en scène agissant comme Pasolini mais interprété par Orson Welles. La critique sociale la plus mordante est incarnée par le personnage de Stracci (nom commun qui signifie “chiffons”). Stracci est un homme pauvre et affamé qui travaille comme figurant, il interprète le personnage du “bon larron”.

Stracci cherche désespérément quelque chose à manger aux milieu de l’indifférence et des moqueries. Malheureusement, quand il découvre du fromage blanc, cette ricotta qui donne son nom au film, il se gave avec trop d’avidité, et la position incomfortable de son rôle — il est “crucifié” devant la caméra — devient fatale, il meurt d’indigestion.

Stracci représente les pauvres et les marginalisés,  tout ceux qui ont “faim de pain” et qui, selon Pasolini, sont négligés par une société qui se targue pourtant d’être chrétienne. Le catholicisme romain d’Italie se préoccupe plus des apparences et du statut social que d’aider les pauvres, selon l’enseignement du Christ que Pasolini admirait beaucoup. La société du spectacle est alors opposée à la société chrétienne.

Le tournage de la Passion, réalisé aux environs de Rome, représente une société corrompue qui ne s’intéresse qu’à la beauté superficielle. Le manque d’intérêt des figurants pour le film lui-même en est une illustration, ils préférent danser sur une musique de twist yé-yé, traîner pendant la pause, et tourmenter Stracci plutôt que de l’aider.

Les décors de la mise en scène élaborée par Pasolini évoquent la grande période de la Renaissance italienne, notamment les tableaux de Rosso Fiorentino et de Pontormo. (Voir ci-dessous).

Accusé d’outrage à la religion d’Etat, Pasolini a été condamné à quatre mois de prison en 1963, condamnation qu’il a évitée en s’acquittant d’une amende .

La sentence a ensuite été déclarée nulle et non avenue par une cour d’appel.

Barocci

1606
Gravure en coloris d’époque d’après Federico Barocci (Urbino, 1535 circa -1612), premier tirage de 1606, retrouvé dans une vieille demeure de Senigallia.

Barocci-perugia

1569
Federico Barocci (Urbino, 1535 circa -1612) La Deposizione dalla croce (Déposition de Croix), cathédrale de Pérouse, modèle de la gravure

Rosso

1521
Rosso Fiorentino, Déposition de Croix, pinacothèque communale de Volterra. Voici la description fournie proposée par Wikipedia : “Le corps de Jésus à la peau livide est déposé de la croix. Il est soutenu par plusieurs hommes, un lui tenant les jambes par les genoux, les autres par les bras depuis plusieurs échelles aux barreaux bien visibles dont une est maintenue par un assistant vêtu d’un habit clair. Les deux personnages du haut s’invectivent pour la manœuvre manifestement difficile, le Christ ayant encore les pieds cloués sur le suppedaneum.

Au pied de la scène, à gauche, le groupe des trois Marie soutient la Vierge avec Marie-Madeleine, vêtu de rouge, agenouillée et enlaçant ses jambes. Saint Jean en pleurs tourne le dos à la scène de la Descente de croix, sur la droite de la composition.

L’encadrement est à haut cintré. Le fond comporte un ciel dégradé de bleu s’éclaircissant vers un paysage placé bas dans un horizon où l’on aperçoit au loin une soldatesque sur la droite.”

Anonyme hollandais vers 1520 (Toulouse)

1520
Les Flamands restent réticents à la formule des deux échelles (Van der Weyden ne l’utilise pas dans son célèbre panneau de l’Escorial), je ne connais qu’un néerlandais qui l’adopte (au Musée des Augustins de Toulouse)

Raimondi

1520
Le modèle de référence est probablement la Déposition de Croix peinte par Raphael vers 1520, mais n’est connue que par la gravure de Raimondi et les copies qui suivirent.

Mantegna

1480
Mantegna dans les années 1480 met en oeuvre les échelles dans une de ses gravures.

Jean Fouquet Heures d'Etinne Chevalier

1455
Fouquet, dans ls heures d’Etienne Chevalier (vers 1450-1455), adopte la formule des échelles, qu’il a pu découvrir au cours de son séjour en Italie, puisque Fra Angelico, qu’il admirait, l’utilise déjà magnifiquement dans un de ses retables:

Fra Angelico

1437
Fra Angelico, Retable Santa Trinita ou Descente de croix (1437-40). Tempera sur bois, 176 × 185 cm, Museo di San Marco, Florence. Ce retable avait été commencé par Lorenzo Monaco (1370-1424) qui fut le maître de Fra Angelico. Celui-ci l’a terminé. Il avait été commandé pour l’église Santa Trinita de Florence.

©Photo. R.M.N. / R.-G. OjŽda

1410
L’idée est reprise en France par les frères de Limbourg, vers 1410-1415, dans les Très Riches Heures de Jean de Berry (Chantilly), mais en disposant les échelles symétriquement

Simone Martin

1330
Simone Martine, vers 1330. La nouveauté vient de l’apparition d’une deuxième échelle, disposée d’abord sans souci de symétrie.

Duccio Descente de Croix , Sienne vers 1310

1310
Maestà de Duccio di Buoninsegna, Sienne, vers 1310: une seule échelle

Antelami à Parme

1180
Benedetto Antelami, retable sculpté, cathédrale de Parme, vers 1180.

La présence de personnages montés sur une échelle pour détacher le Christ de la Croix est un topos qui remonte certainement aux Byzantins (voir Gabriel Millet, Iconographie de l’Evangile). En Occident, cela se diffuse donc à partir du XIIe siècle, en commençant logiquement par l’Italie (avec par exemple ce retable sculpté de Benedetto Antelami à la cathédrale de Parme, vers 1180). En revanche, et cela est le plus difficile à établir, il semble que dans les représeantatiopns précédentes, il n’y ait pas d’échelle!

Angers ms 24 f 8

vers 900-920
Descente de croix du manuscrit 24 d’Angers (probablement Ouest de la France ou Bretagne)

Article rédigé grace aux indications, aux conseils et aux recherches de François Avril, Pâques 2019.

Le pluriel de Pâques fait référence à la fête chrétienne multiple. Elle commémore à la fois la dernière Cène instituant l’eucharistie, la Passion du Christ et sa résurrection.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *