19.03.2018 FRANTISEK DRTIKOL : DE LA GRACE AVANT TOUTE CHOSE

Acces au pdf

A partir de 1923, Drtikol s’éloigne progressivement des écoles pictorialiste et symboliste pour se rapprocher de manière très personnelle des mouvements d’avant-garde, cubisme , futurisme et expressionnisme. Dans ses œuvres datées de sa grande période 1923-1929, souvent des tirages pigmentaires très soignés, on observe l’importance de la modulation de la lumière, des détails qui accentue la beauté des formes élémentaires. Drtikol favorise les poses dynamiques en utilisant des plans serrés, ou en créant l’illusion de mouvement dans un certain nombre de modifications de détail, en ajoutant à la composition des accessoires impressionnants, des tiges cylindriques, en créant des ombres profondes projetées sur les arrière-plans.

En même temps, il accentue le dynamisme par la confrontation des corps aux formes arrondies avec des escaliers de formes acérées, dalles, blocs et autres décorations géométriques. Alors que précédemment Drtikol a photographié les femmes comme des figures littéraires symboliques, maintenant dans ses films, danseurs et gymnastes célèbrent l’idéal antique de la santé physique et la beauté transcendée.Encore plus importante est la place laissée dans son œuvre à la dimension érotique. La plupart de ses nombreux modèles ont vu leur charme résister à toutes les transformations du goût contemporain depuis huit décennies. Cependant, pour Drtikol, la photographie était avant tout un manifeste, un moyen d’affichage symbolique des questions philosophiques, religieuses et psychologiques qui lui semblaient fondamentales.Bien que dans les années 1920, il ait connu une renommée internationale, son travail est resté plus tard oublié pendant l’occupation allemande de l’europe germanique puis le long hiver des démocraties populaires qui suivit.Avant d’entrer au panthéon de l’histoire de la photographie.

PWT 11bis-2018 Drtikol

Catalogue online with Drouot Digital :

https://www.drouotonline.com/vente-aux-encheres-drouot/90839/photographies

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *