Publié le

05.01.2017 7SQ – Sept Simples Questions

La semaine prochaine reprendra le cycle de formation sur l’analyse des photographies anciennes à l’école d’art Drouot *, cette transmission est dédiée aux étudiants et suit le programme des travaux dirigés.

Cette méthode de description est directement inspirée d’un concept fort ancien* notamment utilisé en journalisme. En anglais, cette méthode est abrégée en « Five W’s », «who did what, where and when, and why» c’est-à-dire : «qui a fait quoi, où, quand et pourquoi ?». Les « Five W’s » ou « règles fondamentales du reportage » sont particulièrement utilisés en agence de presse, qui exige que les réponses aux cinq questions soient données dès le début de la dépêche, ce qui permet un découpage de l’information par priorité. cette méthode oblige l’analyste à faire un choix.

Les sept simples questions face à une épreuve photographique historique ou ancienne sont

— Qui pourrait en être l’auteur ? (identification ou école)

— Quel titre pourrait être attribué ? (Le titre original, s’il est connu, en italique et en VO)

— Où la photographie a-t-elle été conçue ?

— Quand l’épreuve a-t-elle été tirée ?

— Comment a-t-elle été développée ? (procédé photographique)

— Dans quelles dimensions ? (généralement en mm, hauteur avant largeur)

— Pourquoi, dans quelle intention ? (tampons, signatures, inscriptions, traces, indices)

Si l’on peut achever le raisonnement et répondre, alors on peut essayer de résumer :

— Combien vaut-elle ?

Des éléments de réponses à ces sept simples questions se trouvent sous la reproduction du verso de chaque épreuve après les pages 1-7, pages V-1 à V-7.

 

 

*En latin : «Quis, Quid, Ubi, Quibus auxiliis, Cur, Quomodo, Quando» qui sont les 7 questions qui définissent les « circonstances » d’une situation («circum-stare», se tenir autour). On cite comme origine possible  les «circonstances» définies par le rhéteur grec Hermagoras de Temnos et transmises par saint Augustin : Quis, quid, quando, ubi, cur, quem ad modum, quibus adminiculis.