L’espion et la fougère

 6,75

26.07.2003 Le premier essai, écrit à la suite d'une visite du fond Niépce-Daguerre-Talbot conservé par les archives de l'Académie des Sciences de Russie, section Leningrad.
Article principal : Hamel

Catégorie : Étiquette :

Description

« Janvier 1839, La photographie allait bientôt être révélée. Elle ne s’appelait pas encore photographie.

Depuis quelque temps déjà, le public suivait avec intérêt les travaux des chimistes d’une part, des opticiens de l’autre, qui en plusieurs contrées tentaient de trouver un moyen simple et fidèle de reproduire les visages et les paysages. Les vitrines du Palais-Royal proposaient les plus récentes machines à dessiner, de mystérieuses cameræ obscuræ et d’élégantes chambres claires au long bras articulé.

Article principal : Hamel

Information complémentaire

Poids 0.1 kg
Dimensions 14 x 15 x 1 cm

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “L’espion et la fougère”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *