Publié le

21.10.2007 Mario Giacomelli rue de la Jussienne

21.10.2007 couv Mario Giacomellii

Travaux dirigés des élèves de la classe d’italien de Madame Arcofora, collège César Franck, Paris, avec l’accord de la famille du photographe, représentée par Simone Giacomelli. Les travaux sont présentés par Anne Biroleau, conservatrice de la BNF :

« Jouer avec le photographe La richesse des formes créées par l’ombre et la lumière était au commencement. Le poète et le photographe ont choisi le concentré dans cette abondance, pour, quand on n’y reconnaît plus rien, y reconnaître tout. Mario Giacomelli voulait non pas créer une relation entre poésie et photographie, mais ouvrir le passage secret qui, il en était certain, mène de l’un à l’autre.

Il découpa dans les paysages vus depuis son enfance une fenêtre sur cet au-delà mystérieux qui se cache derrière le corps opaque des choses. Les mots sont propices à cet exercice tant chacun d’entre eux peut contenir de sens et de mystère. Mais ce n’est pas dans leur sens que réside la poésie, sinon dans leur arbitraire, leur musique et leur forme… »

Ouvrage en pdf : 21.10.2007 Mario Giacomellii

Dans la même collection :

Rodin rue de la Jussienne
Cartier-Bresson rue de la Jussienne
Les Jocondes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *