Publié le

20.03.2014 Rencontre avec Raymonde Dien

Raymonde dien

Nous vous invitons demain jeudi 20 mars 2014 à 15 heures pour une rencontre avec Raymonde Dien, qui aboutira sur la publication d’un petite ouvrage consacré à sa célébre action dont il n’existe aucune photographie.

Raymonde Dien a été arrêtée en février 1950 pour s’être couchée il y a 64 ans, le 23 février 1950, sur une voie de chemin de fer, à Saint-Pierre-des-Corps pour ralentir la marche d’un train militaire dont le chargement était destiné à la guerre imminente en Indochine.

« Nous apprenons dans la matinée, qu’un train chargé de véhicules blindés est attendu en gare de Saint-Pierre-des-Corps à destination de l’Indochine. Il faut agir vite et exprimer la solidarité des tourangeaux avec la lutte des peuples colonisés et opprimés dans leur combat pour leur libération. La réaction est immédiate. Il faut faire quelque chose de spectaculaire, ce train ne doit pas passer.
La mobilisation est rapide, à pied et à vélo car on ne dispose pas de voitures ni de téléphones. Plusieurs centaines de personnes se rassemblent, elles luttent toutes pour la paix au Viêt Nam : cheminots, ouvriers des chantiers du bâtiment, ateliers de la métallurgie, des femmes, des jeunes, des hommes venus de partout, parcourant parfois 4 à 5 km à pied, ainsi que des salariés de l’entreprise de meubles la BDF.
Une manifestation prend forme en quelques heures, pour s’opposer à 13 h 30 au départ de ce convoi au lieu dit Les Epines Fortes à Saint-Pierre-des-Corps, là où se trouve le convoi de matériel en partance pour l’Indochine. Le train avance lentement gardé par des militaires… »


Rencontre organisée aux Studios Robespierre le jeudi 20 mars, solstice du printemps. Raymonde a répondu aux questions de la journaliste Nguyen Thuy Van de la Radio du Viet Nam à Paris et de son confrère du Nhan Dan.

P1190928
P1190931

P1190976

Puis, avec sa fille Catherine, elle a sélectionné les illustrations destinées à illustrer son récit, en présence du conseiller de l’ambassade Ngo Le Val et de Dominique de Miscault.

P1190932

Le petit ouvrage  sera imprimé avant l’exposition du 06 juin au Centre Culturel Vietnamien.

« Henri Martin, Raymonde Dien
Henri Martin, Raymonde Dien
N’ veulent pas qu’on tue les Vietnamiens
N’ veulent pas qu’on tue les Vietnamiens
Ils aiment tant la paix
Qu’aux juges ils sont suspects »

 

71 rue Robespierre à Montreuil

www.plantureux.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *