04.11.2011 Les photographies dans les livres vente du 4 novembre 2011

Photos dans les livres 04.11.2011

La photographie s’est adressée naturellement et dès le premier jour aux imprimeurs et aux éditeurs. Niépce le premier, étudie la possibilité de multiplier les images, Alfred Donné puis Hippolyte Fizeau transformeront les plaques daguerriennes en gravures en relief permettant d’imprimer le papier.

Dans les années 1850, Berchtold présente au concours du duc de Luynes un système de lignage des images, ancêtre de la similigravure mais il faut attendre encore trente ans, et la fin du XIXe siècle pour voir les techniques de reproduction photographique adoptées par la presse et l’édition.

Cette lenteur à adopter des modes de reproduction économique et de large diffusion eut une conséquence heureuse pour les futurs amateurs et les collectionneurs, l’existence de merveilleux livres et albums contenant des épreuves photographiques originales ou des photolithographies de très grande qualité, et produits à petit nombre, voire en exemplaires uniques. Rares par définition, élégants, curieux, ces ouvrages, ces portefeuilles, ces albums d’éditeurs ou d’amateurs font l’objet d’une étude assidue depuis 1952 qui devrait bien vite aboutir à la publication d’une bibliographie préparée à Bruxelles. On doit citer également la récente étude de Paul Edwards : Soleil noir, photographie et littérature des origines au surréalisme.

Les plus célèbres albums édités par Talbot, Blanquart Evrard ou Goupil avec des épreuves de Maxime du Camp, Teynard, Greene ou Salzmann
figurent aujourd’hui parmi les ouvrages les plus précieux de l’histoire de l’édition sur papier.

Nous avons aussi inclus quelques livres et albums enrichis de photographies inaltérables, tirages au charbon ou photoglypties, leur charme est légèrement troublé par leur résistance têtue au vieillissement et ses stygmates nécessaires. Ils rejoignent en cela les productions inaltérables des artistes contemporains, tirages laser et jets d’encre condamnés à peut-être ne jamais vieillir. Ils questionnent les sytème de validation des datations mais aussi les fixations des valeurs.

Accéder au pdfLivres Photos 04.11.2011

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *