30.04.2015 Van Gogh Museum reaction : « the only confirmed photograph… is shot from behind »

« Van Gogh photo unlikely to be him, experts say.

A photo purporting to show Dutch artist Vincent van Gogh with Paul Gauguin and Emile Bernard is unlikely to be him, the Parool reports on Thursday.

The photograph is to be auctioned by Brussels antiquarian bookstore and auction house The Romantic Agony in June. The catalogue describes the picture as a ‘remarkable portrait of Paul Gauguin and Vincent van Gogh’.

Capture d’écran 2015-05-03 à 09.39.33

However, the only confirmed photographs of Van Gogh show the painter as a child, plus one of him as an adult sitting with Bernard and shot from behind, the Parool says.

The photograph, which measures just 8.8 by 11.9 centimetres was sent to the Van Gogh museum in Amsterdam for its opinion. The museum’s photograph expert was clear: it cannot be the painter because it simply does not look like him, the Parool states. In addition, the Parool states, Van Gogh hated photography as a medium and refused to be photographed. This also raises questions about its authenticity.

The photo, which is said to come from France, shows a group of men sitting outside in Paris in 1887. Van Gogh is said to be in the middle smoking a pipe. Gauguin is on the far right and Bernard second from left. The other three are Dutch artist Arnold Koning, politician Felix Duval (sic) and actor André Antoine. « 

Read more at DutchNews.nl: Van Gogh photo unlikely to be him, experts say

Read more in dutch (nederlands) : Parool

Capture d’écran 2015-05-03 à 09.38.13

Sur cette intéressante photographie agrandie comme une fresque à l’entrée des visiteurs du musée d’Amsterdam, on peut renvoyer le lecteur à l’article publié en 2006 dans e blog de Lunettes rouges, « sa seule photo ». Extraits :

« Son visage est un des plus connus au monde, il n’a cessé de le représenter lui-même. Mais on ne connaît de lui que deux photos en adolescent buté, à 13 et 19 ans, et une seule à l’âge adulte, à 33 ans, celle-ci.

… deux hommes assis conversent au bord de la rivière. Y a-t-il une table entre eux ? Je ne crois pas, ils ont pris deux chaises à l’estaminet et se sont installés ainsi, face à face, pour deviser, les mains sur les cuisses, comme ils le font souvent. Le photographe a sans doute négligé le fait que la proue d’une barque est comme une excroissance de leurs corps, mais c’est probablement lui qui a demandé à l’homme de dos de se tourner un peu vers la droite, de regarder le fleuve, de se décentrer afin qu’on voit mieux le visage de son compagnon, visage beau, intense, aux yeux enfoncés dans leurs orbites.

… On ne voit que son dos massif …; ses jambes sont bien campées de part et d’autre de la chaise.

Peut-on distinguer ici ou là un indice, un trait de son génie, une infime indication de la qualité de cet homme, de ce qu’il va faire pendant les 40 mois qui lui restent à vivre ? Non, il est l’homme le plus discret, le plus invisible de la terre ce jour là. Ce futur peintre de visages et d’autoportraits peindra aussi un jour, peu avant sa mort, un homme sans visage, un semeur.

L’homme de face se nomme Émile Bernard, celui de dos Vincent van Gogh; la photo date de l’hiver 1886/1887. Elle est reproduite sur un mur du Musée van Gogh d’Amsterdam; et j’étais trop plein de Rembrandt pour être capable d’écrire aussi sur les tableaux de Vincent. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *